Arum maculatum et baptisia tinctoria : contre les gingivites et le calicivirus

http://www.nichegardens.com/images/plants/baptisia_tinctoria.jpg “286”>Je persiste et je signe … dans un précédent article sur ce blog j’avais proposé un remède peu utilisé : Arum maculatum, remède qui
soulage les inflammations sérieuses. Testé sur mon Muscade, ses gencives sont redevenues roses, cependant son haleine fétide perdurait. Baptisia Tinctoria 5 CH en est
venu à bout.

Mais quel est donc ce remède ?

Baptisia tinctoria, toujours selon la matière médicale du Dr Lockie, page 40, est utilisé en phytothérapie comme antiseptique et stimulant
du système immunitaire.

Il s’utilise en homéopathie pour lutter contre les fièvres aiguës, les infections intestinales, les infections de la gorge et les états septiques avec ulcérations
et écoulements nauséabonds.

J’utilise également ces deux remèdes sur mes chats atteints de fibrosarcome, l’un parce qu’il a des ulcérations sur la truffe, l’autre des
diarrhées à répétition, sans parler évidemment du processus inflammatoire existant dans les cancers.  Les effets sont surprenants.

Donc, actuellement, voici comment mon protocole anti-calicivirus évolue :

A la base, toujours l’extrait de pépins de
pamplemousse
, antiviral et antibactérien et calmant la douleur.

Toujours également  la silice organique pour booster l’immunité et régénérer les tissus.
J’insiste ici : il ne faut pas prendre n’importe quelle silice organique, celles à base de végétaux (prêle, ortie … ) ne sont pas bonnes pour les chats, il convient de prendre du
monométhylsilanetriol pur, que je n’ai trouvé pour le moment que “http://www.mieux-vivre.fr/71-silicium-organique-mieux-vivre?id_article=71”> “http://www.mieuxvivrelavie.com/boutique/description.php?lang=1&id=174&path=3&PHPSESSID=6dafdbc303326567856555229fc34bdf”>chez Mieux Vivre la Vie : Dynasil plus eau
vitalisante. “http://www.mieuxvivrelavie.com/boutique/description.php?lang=1&id=174&path=3&PHPSESSID=6dafdbc303326567856555229fc34bdf”>

Les oligo-éléments  cuivre-or-argent  ou immunyon de “http://www.catalyons.com/”>Catalyons ( vous pouvez les donner également en alternance chaque jour)

Arum maculatum pour lutter contre l’inflammation.

Jusqu’ici ce traitement s’utilise aussi pour la gingivite. 

Mais en plus, si votre chat bave, sent mauvais, a des aphtes ou des ulcérations, sachez que Borax et Mercurius ne sont pas efficaces, et que “text-decoration: underline;”>Baptisia Tinctoria chez le chat, donne vraiment de très bons résultats. Je donne ces deux remèdes en 5 CH.

Bien entendu, si vous donnez de l’echinacea, de la lysine, et d’autres produits pour lui stimuler ses défenses, et que vous constatez que cela l’aide, vous pouvez
continuer
.

Si le calicivirus est très avancé, que le chat est très gravement atteint, et dans ce cas seulement, vous
pouvez donner très ponctuellement, pendant pas plus de 8 jours, et à condition qu’il ne souffre pas de pathologie rénale ni hépatique, et que vous parveniez à lui faire avaler sans la
percer :

1 gélule d’Origano par jour pendant un repas pour protéger
l’estomac.

Ce produit est extrêmement puissant, composé uniquement d’huiles essentielles anti-virales (il existe aussi pour humain et est très efficace pour les grippes),
contient notamment de l’origan qui est toxique pour les chats. Sa prise doit donc être tout à fait exceptionnelle et ponctuelle, mais ce produit est capable de sauver des chats
atteints du calicivirus mais aussi de la P.I.F. J’insite bien sur le fait que ce produit ne se donne que lorsqu’on ne peut plus rien faire d’autre pour tenter de sauver le chat.

Maintenant nous n’avons plus aucune excuse, plus aucun chat ne doit être euthanasié à cause de cette
maladie
.

N’écoutez pas les vétérinaires qui, par méconnaissance de ces traitements alternatifs, vous proposent cette solution. N’acceptez pas non plus leur traitement
à répétition d’antibiotiques et de cortisone, qui vont créer des résistances et empêcher vos animaux de lutter contre ce virus en anéantissant les défenses immunitaires. Votre
animal n’y survivra pas.

Dès que vous avez le diagnostic et éventuellement un premier traitement allopathique, n’attendez pas que celui-ci ne fasse plus effet. Commencez ce traitement, il
va prendre le relai en douceur.

***

Cet article est publié à la mémoire de la jolie Minette que je devais adopter pour la soigner mais que le vétérinaire qui l’a contrôlée pour sa sortie de refuge a
préféré euthanasier !

1_20091031235115__270.jpg

Elle repose en paix au cimetière
virtuel pour chat
.

Arum Maculatum et Baptisia Tinctoria : contre les gingivites et le calicivirus

http://www.nichegardens.com/images/plants/baptisia_tinctoria.jpgJe persiste et je signe … dans un précédent article sur ce blog j’avais proposé un remède peu utilisé : Arum maculatum, remède qui soulage les inflammations sérieuses. Testé sur mon Muscade, ses gencives sont redevenues roses, cependant son haleine fétide perdurait. Baptisia Tinctoria 5 CH en est venu à bout.

 

Mais quel est donc ce remède ?

 

Baptisia tinctoria, toujours selon la matière médicale du Dr Lockie, page 40, est utilisé en phytothérapie comme antiseptique et stimulant du système immunitaire.

 

Il s’utilise en homéopathie pour lutter contre les fièvres aiguës, les infections intestinales, les infections de la gorge et les états septiques avec ulcérations et écoulements nauséabonds.

 

J’utilise également ces deux remèdes sur mes chats atteints de fibrosarcome, l’un parce qu’il a des ulcérations sur la truffe, l’autre des diarrhées à répétition, sans parler évidemment du processus inflammatoire existant dans les cancers.  Les effets sont surprenants.

 

Donc, actuellement, voici comment mon protocole anti-calicivirus évolue :

 

A la base, toujours l’extrait de pépins de pamplemousse, antiviral et antibactérien et calmant la douleur.

 

Toujours également  la silice organique pour booster l’immunité et régénérer les tissus. J’insiste ici : il ne faut pas prendre n’importe quelle silice organique, celles à base de végétaux (prêle, ortie … ) ne sont pas bonnes pour les chats, il convient de prendre du monométhylsilanetriol pur, que je n’ai trouvé pour le moment que chez Mieux Vivre la Vie : Dynasil plus eau vitalisante.

 

Les oligo-éléments  cuivre-or-argent  ou immunyon de Catalyons ( vous pouvez les donner également en alternance chaque jour)

 

Arum maculatum pour lutter contre l’inflammation.

 

 

Jusqu’ici ce traitement s’utilise aussi pour la gingivite. 

 

Mais en plus, si votre chat bave, sent mauvais, a des aphtes ou des ulcérations, sachez que Borax et Mercurius ne sont pas efficaces, et que Baptisia Tinctoria chez le chat, donne vraiment de très bons résultats. Je donne ces deux remèdes en 5 CH.

 

Bien entendu, si vous donnez de l’echinacea, de la lysine, et d’autres produits pour lui stimuler ses défenses, et que vous constatez que cela l’aide, vous pouvez continuer.

 

 

Si le calicivirus est très avancé, que le chat est très gravement atteint, et dans ce cas seulement, vous pouvez donner très ponctuellement, pendant pas plus de 8 jours, et à condition qu’il ne souffre pas de pathologie rénale ni hépatique, et que vous parveniez à lui faire avaler sans la percer :

 

1 gélule d’Origano par jour pendant un repas pour protéger l’estomac.

 

Ce produit est extrêmement puissant, composé uniquement d’huiles essentielles anti-virales (il existe aussi pour humain et est très efficace pour les grippes), contient notamment de l’origan qui est toxique pour les chats. Sa prise doit donc être tout à fait exceptionnelle et ponctuelle, mais ce produit est capable de sauver des chats atteints du calicivirus mais aussi de la P.I.F. J’insite bien sur le fait que ce produit ne se donne que lorsqu’on ne peut plus rien faire d’autre pour tenter de sauver le chat.

 

Maintenant nous n’avons plus aucune excuse, plus aucun chat ne doit être euthanasié à cause de cette maladie.

 

N’écoutez pas les vétérinaires qui, par méconnaissance de ces traitements alternatifs, vous proposent cette solution. N’acceptez pas non plus leur traitement à répétition d’antibiotiques et de cortisone, qui vont créer des résistances et empêcher vos animaux de lutter contre ce virus en anéantissant les défenses immunitaires. Votre animal n’y survivra pas.

 

Dès que vous avez le diagnostic et éventuellement un premier traitement allopathique, n’attendez pas que celui-ci ne fasse plus effet. Commencez ce traitement, il va prendre le relai en douceur.

***

Cet article est publié à la mémoire de la jolie Minette que je devais adopter pour la soigner mais que le vétérinaire qui l’a contrôlée pour sa sortie de refuge a préféré euthanasier !

 

1_20091031235115__270.jpg

Elle repose en paix au cimetière virtuel pour chat.