Mar 10 2013

Quand Honoré se sauve de la leucose … ou les bonnes surprises de l’abcès de fixation !

septembre-2011-073--3-.JPGHonoré est un beau chat tout blanc de 3 ans. En ce début d’hiver, il se met à maigrir subitement … une petite visite chez un véto, un souci aux reins est décelé, et pas de solution. Dans la hâte je l’embarque et zou … Maisons Alfort … il y reste une petite semaine, et on me le rend pour foutu.  Le chat serait FELV positif et aurait déclaré sa leucose, avec une suspiscion de lymphome sur les reins. C’est la chimio ou un traitement palliatif de cortisone. Dans la hâte je récupère mon matou, déshydraté malgré les perfusions, et l’emmène chez mon véto naturopathe.

 

Il faut savoir que cette histoire est un vrai mystère, car Nono a été testé FELV négatif 2 fois et vacciné.

 

Bref, Dr Miaou Nature constate l’état, à vrai dire bon pour l’euthanasie, mais son jeune âge nous bloque et on décide de tenter le tout pour le tout. Après tout … foutu pour foutu, on ne risque plus rien ! Nous sommes le 21 décembre … je me dis que ça ne sera pas la joie à Noël … un bisou à mon chat et je me sauve, n’en menant pas large …

 

Nous sommes le 10 Mars, Nono est toujours avec nous, il va bien !!! Des soins constants sont nécessaires car les reins en ont pris un sacré coup et sont abîmés, mais il vit sa vie, mange et ronronne ! Ce matin il était même grimpé aux arbres et matait les piafs !

 

Comment cela a-t-il été possible ??? C’est grâce, notamment,  à la technique de l’abcès de fixation  !!!!

 

Mais quelle est donc cette fameuse technique ?

 

 

 

Il s’agit d’une ancienne méthode de soins qui date du début du XXème siècle.

C’ est un abcès provoqué dans un but thérapeutique, il est stérile et ne contient donc aucun  germe.

Il s’inscrit dans un protocole de médecine globale et peut faire partie des outils thérapeutiques du naturothérapeute.

Il ne vise pas à soigner une maladie en particulier, mais un état d’encrassement, d’intoxination et d’affaiblissement de l’organisme.

 

 

PROTOCOLE :

 

La mise en œuvre est très simple puisqu’il suffit d’injecter une faible quantité d’huile essentielle de térébenthine officinale en sous cutanée, sous le poitrail de l’animal.

L’animal ainsi traité aura besoin d’un soutien thérapeutique, à l’aide d’une perfusion pendant 4 jours minimum, une petite anesthésie permettra de vider l’abcès au bout du troisième ou quatrième jour, une poursuite de la perfusion pendant 48 heures est souhaitable.

La perfusion sera accompagnée de compléments vitaminiques et oligo-éléments ainsi que d’un dérivé morphinique pour soulager la douleur pendant ces quelques jours. Un nettoyage du tube digestif par lavements est fortement conseillé en accompagnement de cette période.

 

 

EFFETS POSITIFS :

 

        Elimination puissante et massive des toxines de l’organisme.

        Stimulation et régulation des défenses immunitaires grâce à la fièvre importante déclenchée par l’abcès de fixation pendant 3 ou 4 jours. De nombreux médiateurs du système immunitaire sont synthétisés pendant cette période de fièvre, tel l’interféron, les prostaglandines, etc…

        Le jeûne, la perfusion et les lavements permettent un repos du tube digestif et des organes annexes : foie, pancréas, etc… Ce qui est rare, et très bénéfique pour l’organisme.

        La perfusion permet une bonne réhydratation de l’animal, nettoie bien le système rénal très souvent surchargé chez nos carnivores domestiques. Elle permet aussi un apport précieux en vitamines, acides aminés, et oligo-éléments pour restaurer quelques carences chroniques et soutenir l’organisme pendant cette période d’élimination toxinique.

        La somme de tous ces effets positifs sera effective quelques jours après avoir percé l’abcès. L’animal retrouvera un appétit et une énergie vitale qu’il avait perdus depuis de nombreuses années, il semble avoir « rajeuni ».

        Les symptômes initialement présents sont réduits de 40 à 75 %, en 3 à 5 jours, sans aucun traitement allopathique. Ce qui est un résultat merveilleux sans l’artifice des traitements symptomatiques (par exemple : anti-inflammatoires…)

 

 

 

EFFETS INDESIRABLES :

 

        L’abcès de fixation est une forte secousse pour l’organisme, ce qui nécessite quelques précautions avant de le réaliser :

        Une prise de sang assez détaillée permet de faire un bilan sérieux avant de démarrer ce traitement. Une radiographie ou une échographie complémentaire peuvent être nécessaire pour affiner un diagnostic.

        Une connaissance de l’état de l’animal : âge, maladie trop avancée ou trop grave, est indispensable pour le thérapeute afin d’apprécier la mise en place de ce type de traitement.

        Une information détaillée et précise doit être apportée au propriétaire de l’animal afin qu’il comprenne bien la philosophie de ces traitements.

 

 

INDICATIONS :

 

        Elles sont multiples car il ne s’agit pas de traiter une maladie mais plutôt un terrain qui s’est dégradé au fil des années. L’organisme ne pouvant pas toujours réagir seul, il est parfois contrarié par des traitements allopathiques qui empêchent son bon fonctionnement naturel…

        Ces traitements antibiotiques et anti-inflammatoires à répétition ne font que masquer les symptômes et ne s’attaquent pas aux vraies causes des maladies.

        L’abcès de fixation fait ressortir toutes ces pathologies enfouies et permet une guérison réelle des problèmes car c’est l’animal qui se défend par lui-même.

        Les pathologies les plus fréquemment traitées sont les suivantes :

o   Les maladies chroniques et incurables : dermite, cystite, entérite, hépatite, pancréatite, etc…

o   Les maladies virales : FeLV, FIV, Coronaviroses, Caliciviroses, etc…

o   Les maladies cancéreuses également.

o   La méthode peut s’appliquer sur de nombreuses pathologies qui correspondent à un encrassement et une surcharge de l’organisme.

 

CONCLUSION :

 

        L’abcès de fixation semble être le meilleur traitement pour de nombreuses pathologies chroniques, rebelles et incurables.

        Ce traitement pourra s’associer avec d’autres protocoles visant à restaurer le bon fonctionnement du système immunitaire ainsi qu’une élimination des toxines de l’organisme.

        Le bénéfice de ce traitement sera encore plus grand si l’on réalimente l’animal avec une ration ménagère équilibrée (prise de légumes…) et un réensemencement de la flore intestinale à l’aide de pro et pré-biotiques.

        Ce traitement peut constituer une alternative à une euthanasie éventuelle lorsque tous les traitements classiques ont démontré leur insuffisance…

        Un deuxième abcès de fixation pourra être réalisé 2 ou 3 mois après le premier si les symptômes n’ont pas régressé complètement. Il sera beaucoup mieux supporté par l’animal qui a déjà effectué un grand nettoyage auparavant.

 

(13 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • Justafré Bernadette on 20 octobre 2015 at 10 h 45 min
    • Répondre

    Re-bonjour Typhaine,
    Je viens de retrouver le lien exact concernant les expérimentations des grandes marques pour la fabrication de l’alimentation de nos BB, chats ou chiens. Vous verrez c’est dégoûtant d’agir comme ils le font,pour le commerce…
    http://www.Iscv.ch/pages/expérimentations/expérimentation/petfood/petfood.html
    Voilà. Toutes mes amitiés. Bernadette.

    • Justafré Bernadette on 18 octobre 2015 at 14 h 46 min
    • Répondre

    Bonjour Typhaine,
    Je viens de lire votre sujet d’ avenir sur l’abcès de fixation et j’en suis toute retournée. Mes deux premiers chats auraient peut-être pu être sauvés…
    Pensez-vous que cette technique pourrait libérer mes petits de leurs virus (calicivirus et l’herpès félin et peut-être coryza caché) ?…
    Le smecta est à donner pur ou dilué dans la pâtée D’Illico ?
    Mille mercis. Amitiés de Bernadette.

    1. Bonjour Bernadette,

      Oui, cette technique peut être utilisée aussi pour lutter contre le calicivirus, l’herpès ou le coryza. On a de bons résultats surtout quand c’est associé avec notre traitement. Les 2 se complètent.
      Pour le smecta, peu importe du moment qu’il le prend !
      chamitiés

        • Justafré Bernadette on 18 octobre 2015 at 18 h 52 min
        • Répondre

        Désolée mais je n’ai pas compris: est-ce que je dois saupoudrer un sachet de smecta dans sa pâtée chaque jour ? Si je lui change son alimentation je m’attends à des selles plus molles sans remède.
        Savez-vous combien peut coûter la technique de l’abcès chez votre médecin naturopathe ?
        Je ne comprends pas pourquoi on ne m’a pas proposé cette technique pour soigner le fibrosarcome de Lucky.
        Toutes mes amitiés.
        Bernadette.

        1. vous faites comme vous pouvez avec le smecta, en général mélangé à la pâté, ils ne rechignent pas
          pour le reste, voyez avec le véto, cette technique est rarement pratiquée par les vétos.

    • Maryse Durand on 17 juillet 2015 at 22 h 43 min
    • Répondre

    Bonsoir,
    Je suis très intéressée par ce protocole. Mais je ne sais quel vétérinaire pourrait pratiquer cette méthode. Pourrait-on m’aider à trouver un véto prêt à le faire car j’ai un jeune chat porteur de la leucose et du sida – non déclarés pour le moment.
    J’habite dans l’Aube. Merci de tout cœur pour vos conseils.

    1. C’est le Dr Hervé Jeambourquin à Ville d’Avray. Il vous gardera votre chat une semaine voire plus, donc depuis l’Aube vous pouvez faire le trajet ou alors le contacter et lui demander si il a un correspondant plus proche de chez vous. Chamitiés

  1. superbe article!!!! Merci d avoir partagé l histoire….et la technique…. Tellement dommage que cette technique ne soit plus utilisée chez l homme….

    • Claire NOEL on 19 avril 2013 at 0 h 00 min
    • Répondre

    J’ai parlé de cette technique à ma mère âgée de 82 ans; eh bien elle était pratiquée par les médecins autrefois; elle y a eu droit étant gamine et mon grand-père, né en 1900, qui souffrait de
    furoncles dans le cou, a été nettoyé aussi de la sorte…Caresses au beau Nono!

  2. Bonjour, j’aime beaucoup ton blog ! Si tu as le temps, passe sur le mien : http://unebelleviedechat.overblog.com/

    • Claire NOEL on 12 mars 2013 at 2 h 40 min
    • Répondre

    Voir les techniques de nettoyages internes pratiqués en yoga depuis des … millénaires …

    • Doudou on 10 mars 2013 at 19 h 21 min
    • Répondre

    C’est la première fois que j’entends parler de ce traitement qui me parait très prometteur. Je vais donner le lien à mes amies de Félin pour l’Autre( qui m’ont couvertes pour Fleur). Je pense
    qu’elles seront très intéressées.
    Je mets aussi le lien dans mes dossiers.
    Merci Tiphaine pour ces infos précieuses.

    • sandrine on 10 mars 2013 at 18 h 41 min
    • Répondre

    c’est tout simplement magnifique

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.